Archives du mot-clé vacances

Des arnaques estivales, comment réagir ?

 

Vacances, j’oublie tout !

Vacances, j’oublie tout … plus rien à faire du tout … ça c’est super !

Oui, mais …

Attention aux arnaques possibles, une fois arrivé sur votre lieu censé être  paradisiaque …

 

Prévenir avant tout !

Il est toujours mieux de prévenir tout risque de mauvaise surprise. Pour ce faire, pensez à prendre avec vous les preuves de ce qui vous est promis : catalogue des offres ou copie de l’annonce à laquelle vous avez répondu.

Ainsi, une fois sur place, vous pourrez démontrer votre préjudice si jamais la chambre proposée ne correspond pas à ce qui vous était promis.

 

Porter plainte ?

En France, il faut vous adresser à la DGCCRF (Direction Générale de la consommation, concurrence et répression des fraudes) pour signaler une « arnaque » à la consommation. Cet organisme vous conseillera pour savoir comment et auprès de qui porter plainte. Il faudra alors être patient et intenter une action en justice.

 

Vidéo

Voici une vidéo explicative que je trouve bien faite.

Ok, il s’agit d’un juriste en droit de la consommation qui officie en Belgique mais sachez que la réglementation applicable est la même !

 

Au fait, vous passez de bonnes vacances ?! 🙂

 

Les vacances d’été des Blogueurs leur seront-elles payées ?

 

 congespayes2

Des congés payés

 

Une obligation légale à la charge de l’employeur.

 

Les congés payés désignent la période de congé au cour de laquelle le salarié est payé par son employeur.

 

En France, le droit aux congés payés est né le 20 juin 1936.

 

Cette innovation sociale est le résultat de la législation sociale liée à l’avènement du Front populaire. L’idée de vacances payées est née dans les années 1920.

 

C’est la victoire du Front populaire aux élections législatives du 3 mai 1936 qui provoqua un élan de revendications chez les travailleurs. Mouvement de grève et occupation d’usine à travers toute la France : près de 2 millions de personnes !

 

 

 

5 semaines de congés payés

 

A l’origine, les congés payés minimum obligatoires sont fixés à 15 jours. Ils sont ensuite passés à 3 semaines en 1956, puis à 4 en 1968 et enfin à 5 semaines depuis 1982.

 

 

 

Amélioration des conditions de vie des salariés

 

Mais aussi facilitation de l’accès des masses populaires au tourisme, aux sports et aux loisirs.

 

On a tendance à l’oublier mais le droit aux congés payés a permis la montée du « tourisme de masse », le développement de tout un secteur économique.

 

Cette amélioration des conditions de vie des salariés a également eu un impact positif sur la productivité du salarié : le travail fourni par un salarié reposé est de meilleure qualité !

 

Article L. 3141-1 du code du travail : « Tout salarié a droit chaque année à un congé payé à la charge de l’employeur (…) »

 

 

 

Condition du droit aux congés payés : être un salarié

 

Seuls les salariés bénéficient des congés payées.

 

Les travailleurs non salariés et les professions indépendantes n’ont pas de ressources quand ils ne travaillent pas.

 

Qu’en est-il des personnes qui n’ont que le bloging professionnel comme source de revenus ? Peuvent-elles partir en vacances en étant garanties de toucher de l’argent à la fin du mois ?

 

Mieux vaut pour elles que la monétisation de leur blog soit mis en mode automatique et leur rapporte suffisamment pour pouvoir partir en vacances pour plusieurs jours, voire semaines !

 

Elles auront sûrement pris soin de déléguer la rédaction des articles afin qu’il n’y ait pas de coupure dans la régularité de la production des articles.

 

L’avantage avec le bloging professionnel c’est qu’il suffit de posséder un ordinateur portable et une connexion ADSL sur le lieu des vacances.

 

 

 

Si je devais établir une comparaison entre le droit aux congés payés pour une personne salariée et le droit à la retraite, je devrais également en conclure que les Blogueurs devraient songer dès le début de leur activité de bloging professionnel à leur future retraite !

Car l’Etat, lui, n’y pensera pas à leur place ..

 

 

 

Pour en savoir plus à ce sujet, je vous invite à lire l’article sur l’auto-entreprise et la retraite, dont sont extraites les lignes suivantes : « Les droits à la retraite (en matière de retraite de base ou de retraite complémentaire) des auto-entrepreneurs soumis au régime micro-social dépendent du montant des cotisations sociales versées. Sans chiffre d’affaires déclaré et donc sans cotisation, aucun droit à une pension vieillesse ne peut être ouvert. »

 

Que cet article ne vous empêche pas de passer … de bonnes vacances d’été !

A bientôt pour la rentrée des classes … euh, des Blogs !

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de cliquer sur j’aime !