Archives du mot-clé liberté d’expression

Extrait de ma vidéo sur les limites à la Liberté d'expression

 

 

Quelques jours avant l’attentat, je tournais la vidéo sur les limites de la liberté d’expression

 

En France, on ne nous tue pas quand on parle ou écrit, même si on dépasse les limites à notre liberté d’expression !!!

Au pire, on doit en répondre devant la Loi ..

 

Je vous laisse lire l’extrait de la vidéo

 

 

 

Pourquoi les parents ne devraient-ils pas laisser leurs enfants tweeter sans surveillance ?

 

tweeter

Message aux parents

Votre enfant adore envoyer des tweets à ses copains et les rejoindre sur Facebook.

Ceci n’est pas un problème, si vous leur avez bien expliqué au préalable les risques encourus à dépasser les limites de la liberté d’expression ! Imaginez que votre ado se mette, à votre insu, à insulter l’un de ses camarades ou bien à tenir des propos diffamants sur l’un de ses profs qu’il ne supporte pas !

Bref, ce petit rappel ne peut être qu’utile !

 

Message aux enfants « génération Tweeter »

Quand tu laisses un message sur Tweeter ou sur Facebook, ce que tu écris peut être lu par tout le monde sur la toile. Facebook et Tweeter sont des espaces accessibles au public !

Tu sais qu’il existe des lois dans notre beau pays.

Bien que tu sois une personne mineure et donc encore sous l’autorité de tes parents, tu dois répondre de tes actes  mais aussi de ce que tu écris ou dis, que cela soit sur le web ou à l’école.

Par exemple, il est interdit d’injurier publiquement un camarade ou bien de raconter des fausses vérités qui sont destinées à atteindre à l’honneur ou à la réputation d’un de tes professeurs.

Si tu es assidu à la série TV « Plus belle la vie« , tu as suivi l’épisode d’hier soir. Il était question de tweets échangés entre Margaux et Valentin, à propos de la prof de maths, alias « Terminator » !

 

Voici un résumé pour ceux qui ne l’ont pas vu :

 « Coralie enrage que Layrac, de sa propre initiative, ait réparé la photocopieuse, ce qui casse dès lors sa pétition syndicale. Elle passe sa mauvaise humeur sur ses élèves, au point que Valentin, Margaux et Elise se lâchent sur les tweets, et accusent « Terminator » d’être sexuellement frustrée. En voyant les tweets, Layrac colle Valentin et Margaux avec un devoir à faire sur la liberté d’expression. Les ados sont furieux et dégoutés même s’ils ne s’en sortent pas si mal : Layrac aurait pu les dénoncer, ce qu’il n’a pas fait. »

Voici les tweets, tels qu’ils sont apparus à l’écran : 

Val : Cette année les profs sont trop graves à Scotto

Margaux : Si c’est un concours, Terminator les explose tous. Frustration sexuelle peut-être ?

Val : Elle a pas une tête à être un bon coup

Margaux : Son problème c’est son balai dans le Q

Le prof d’histoire a « collé » Margaux et Val . As-tu trouvé cela normal ?

Il s’est justifié en leur expliquant que la liberté d’expression présente des limites, notamment l’atteinte à la vie privée et la diffamation.

Valentin et Margaux ont eu l’air d’être surpris qu’on leur dise que Tweeter n’est pas un espace privé sur lequel ils peuvent parler comme s’ils échangeaient entre eux à la maison !

« Ce n’était qu’un délire entre potes ». Le droit de critique existe, vous n’avez pas le droit de nous censurer !

 

Finalement, quelles sont les limites entre cette liberté d’expression, ce droit de critiquer et le droit au respect de la vie privée et l’atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne ?

La frontière n’est pas toujours bien nette. Dans la vie de tous les jours, mieux vaut donc apprendre à ménager ses propos … avant d’avoir à le regretter !

Cela ne fait plaisir à personne d’avoir à suivre certains règles, mais pourtant leur présence est indispensable pour pouvoir vivre en société.

Tu peux t’exprimer librement mais à condition de ne pas atteindre à d’autres droits.

 

Mon conseil : demandez à votre enfant de réfléchir un peu, avant de tweeter « plus vite que son ombre » 🙂

 

 

Comment distinguer la simple critique de la diffamation ?

 

QUIZ en vidéo

En complément à l’article invité publié sur le Blog d’Olivier Roland (je suis membre de sa formation 2012), je vous propose de tester vos connaissances en matière d’infractions dites de la presse : insulte, injure, atteintes à la vie privée, diffamation.

Une manière originale d’apprendre de manière ludique !

 

La liberté d’expression

Tout le monde apprécie de pouvoir s’exprimer sur l’Internet, que cela soit sur son propre Blog ou bien sur les réseaux sociaux.

Un jour ou l’autre, il arrive que l’on ait une critique à formuler ou bien un avis à donner.

Parfois, une certaine colère peut nous animer. Si cela vous arrive, surtout éteignez votre ordinateur et allez vous balader ! Faites ce que bon vous semble mais surtout ne restez pas assis devant votre ordinateur !

Réagir sur l’instant est vraiment à déconseiller … vous risqueriez fort de le regretter !

 

 

Les limites à cette liberté

Sur l’Internet comme ailleurs, vous n’êtes pas libre de dire tout et n’importe quoi !

Sauf bien sûr à devoir en rendre compte ensuite auprès des Tribunaux …

Avouez que cela serait dommage , aussi bien pour votre réputation que pour votre porte monnaie !

Pour être certain de ne pas abuser de cette liberté d’expression, je vous conseille donc de ne jamais écrire sous l’énervement.

 

 

Transcription texte du Quiz

Soyez bon joueur : commencez par regarder la vidéo avant de lire le texte qui suit !

** Avertissement **

Ce quiz vise à vous aider à mieux saisir la différence entre les différentes infractions pénales encourues. Je vous rappelle que je ne suis pas avocate, je ne peux donc pas garantir les informations juridiques fournies, qui ne peuvent pas vous servir à prévoir la décision qui sera prise par les juges dans le cadre d’une action en justice.

 

Nuancer ses propos est un art subtil !

 

Insulte ou injure ?

« Pauvre conne ! »

Réponse A : insulte

Réponse B : injure

La bonne réponse est : A, car il n’y a pas d’atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne

Injure ou diffamation ?

« Faut vraiment être mongole pour écrire un article sur un tel sujet et dire autant d’âneries à la minute ! »

Réponse A : injure

Réponse B : diffamation

Notons que dans les deux cas, il y a une atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne.

La bonne réponse est : B, car il existe la référence à un fait précis

Diffamation ou dénigrement ?

Cas n° 1 : « La formation de ce Blogueur, c’est vraiment de la merde ! Si tu ne veux pas te faire avoir, ne l’achète pas ! »

Cas n° 2 : « La formation de ce Blogueur n’est que du « copié/collé » d’autres formations »

Réponse A : diffamation

Réponse B : dénigrement

Le dénigrement touche seulement des produits et/ou des services d’une société.

La diffamation vise une personne.

La bonne réponse est :

B dans le cas n° 1, car l’allégation porte sur les produits ou services

A dans le cas n° 2, car la personne du formateur est visée, de manière indirecte (par insinuation).

Ce n’est pas la formation qui est mise en cause mais le comportement frauduleux du Blogueur. En effet, faire du « copié/collé » revient à insinuer que la personne est contrefacteur.

 

Diffamation ou atteinte à la vie privée ?

« Madame Martine Aubry est alcoolique et homosexuelle ! »

Réponse A : diffamation

Réponse B : atteinte à la vie privée

La bonne réponse est : B

Des rumeurs visant Martine Aubry ont été propagées par un Blogueur. Ce dernier a été poursuivi sur le chef d’accusation de diffamation. La Cour d’appel de Paris a confirmé le jugement qui l’a condamné à verser 1 euro de dommages et intérêts à l’intéressée pour atteinte à la vie privée.

Le Blogueur avait posté sur son blog un texte intitulé « La Martine de Lille », affirmant que l’ancienne première secrétaire du PS était alcoolique, homosexuelle et proche des milieux islamistes.

Critique ou diffamation

Cas n° 1 : « Je ne vous conseille pas de faire appel à ce Blogueur. J’ai payé très cher pour du coaching, alors que les informations fournies, on peut les trouver gratuitement sur l’Internet ! »

Cas n° 2 : « Je ne vous conseille pas de faire appel à ce Blogueur. J’ai payé très cher pour du coaching, alors que les informations fournies, on peut les trouver gratuitement sur l’Internet ! Ce Blogueur est un escroc, un voleur ! »

Réponse A : critique

Réponse B : diffamation

La bonne réponse est : A dans le cas n° 1.

Tout le monde a le droit d’exprimer son mécontentement sur un blog ou sur un forum de discussion. Le consommateur dispose d’un large droit d’information pour donner son opinion sur internet, dès lors que celle-ci repose sur des arguments sérieux.

Les juges ont eu l’occasion de le rappeler dans une affaire qui opposait un particulier qui avait fait construire une maison individuelle. Il s’est avéré que celle-ci comportait de nombreux défauts la rendant impropre à son usage. La société a fait faillite et les anciens associés en ont créé une nouvelle, quasiment à l’identique. Face à cette situation, le particulier a créé des blogs sur lesquels il a fait part de son mécontentement en les imputant à ces deux sociétés et en déconseillant l’entreprise nouvelle. janvier 2011, Jean-Luc G. crée des blogs sur le réseau internet pour relater ses mésaventures et faire part de son mécontentement.

Selon le Tribunal de grande instance de Montpellier (jugement du 7 juillet 2011), un internaute a parfaitement le droit, au nom de la liberté d’expression, de dénoncer les défauts d’une maison construite par une entreprise du bâtiment qui a fait faillite et dont les associés ont recréé une autre société quasi identique.

La bonne réponse est : B dans le cas n° 2, car

Le client doit maîtriser son langage et ne pas utiliser les termes vol ou escroquerie, de tels propos relevant de la diffamation.

Il peut être condamné à verser des dommages-intérêts à la société en réparation de l’atteinte causée à son image et à son gérant, personne physique, pour la réparation de son préjudice moral.

Critique ou dénigrement

Cas n° 1 : « N’ayant pas suivi sa formation, je ne peux pas vous la conseiller. Je préfère vous recommander telle autre formation. Ceci dit, je ne conteste pas la qualité des articles qu’il publie sur son Blog. »

Cas n° 2 : « Sa formation est nulle ! C’est de la grosse daube vendue à prix d’or. Ce Blogueur est un escroc ! »

Réponse A : critique

Réponse B : diffamation

Réponse C : dénigrement

Pour rappel :

La critique est une appréciation, un avis, un point de vue, un jugement sur quelqu’un ou sur quelque chose, en positif ou en négatif

Le dénigrement est proche de la calomnie, négation systématique

Inviter publiquement à choisir un autre professionnel est une critique si les propos sont fondés

La bonne réponse est : A dans le cas n° 1

La bonne réponse est : B dans le cas n° 2 car la personne use de qualificatifs tels que voleur ou escroc

C car … à vous de deviner !

Songez à vos connaissances qui seraient bien contentes, elles aussi, de pouvoir être informées des limites à leur liberté d’expression !

Alors, pensez à liker cet article !

 

Cet article complète tout à fait mon précédent article, rédigé sur le Blog de Cédric Vimeux, puisqu’il vient l’actualiser et ajoute un Quiz en vidéo !

http://www.virtuose-marketing.com/ami-blogueur-es-tu-reellement-libre-de-tout-dire-sur-ton-blog%C2%A0/