Guide juridique du photographe amateur : posez-moi vos questions !

 

Ayant décidé de reprendre de beau projet de concevoir un Guide juridique pour photographe amateur, et souhaitant répondre parfaitement à vos attentes, je vous invite à me poser vos questions concernant le droit à l’image.

Quel est le plus gros problème d’ordre juridique, que vous rencontrez avant de prendre vos photographies et après (lors de leur publication) ?

Seriez-vous intéressé pour recevoir les réponses par écrit, dans un livre, ou bien plutôt via des vidéos pratiques ? Ou bien peut-être les deux ?

J’attends avec impatience de lire vos commentaires !

Chrystèle

 

6 réflexions au sujet de « Guide juridique du photographe amateur : posez-moi vos questions ! »

  1. Renana

    Bonjour Christèle

    j’ai un cours online et pour faire de démo de peinture je ponter des exemples qui sont dans un magazine… on peint à partir d’une photo.
    La photo est montré dans la vidéo.
    Cela me dérange énormément, mais je ne sais pas si c’est bon ou as , et si ce n’est pas comment faire ?

    Répondre
    1. Chrystèle Bourély Auteur de l’article

      L’idéal aurait été de choisir une photo dans une banque d’image avec licence d’utilisation qui autorise la publication dans une vidéo

      Répondre
  2. Tournadre Annie

    D’abord est que l’on a le droit en France de photographier n’importe qui sans leur autorisation ?
    A partir de combien de personnes c’est autorisé sans le consentement ?
    Que peut on publier sur notre blog avec ou sans autorisation ?

    Pour les objets qu’en est il ? Puis je prendre une photo d’un objet céramique pour mon cas, et le mettre sur mon blog en indiquant d’où il provient sans le consentement de son créateur ?

    Je fais partie d’une association nous avons envoyer des containers à Madagascar et j’ai pris des photos de nos remplissages, puis je faire un Dvd avec toutes les photos et les proposer à la vente aux différentes personnes participantes ?

    Répondre
    1. Chrystèle Bourély Auteur de l’article

      Bonsoir
      Beaucoup de questions !
      Je vais avoir à y répondre parce que cela demanderait de longs développements selon chaque situation, en particulier : prise de vue d’une personne dans un lieu public ou bien dans un lieu privé
      Concernant le droit à l’image des biens, depuis une jurisprudence constante, « le propriétaire d’une chose ne dispose pas d’un droit exclusif sur l’image de celle-ci ; il peut toutefois s’opposer à l’utilisation de cette image par un tiers lorsqu’elle lui cause un trouble anormal ». En clair, le créateur devra démontrer que la publication de la photo sur internet lui cause un « trouble anormal » !
      L’exemple type est celui d’une photo d’une maison devenue si célèbre que de nombreux visiteurs venaient s’installer devant ladite maison pour l’admirer … causant alors un préjudice pour le propriétaire !

      Répondre
  3. J Babion

    Bonjour
    Bravo pour votre site !
    Je crois qu’en tant qu’amateur un photographe ne peut « commercialement » rien vendre.
    Mais il devrait pouvoir toucher des droits d’auteur sur des photos utilisées par d’autres (commerçant ou personne morale)
    J’aimerais (et je ne suis pas le seul, je pense) des précisions sur ce sujet. Limites, comment déclarer etc…
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Chrystèle Bourély Auteur de l’article

      Joelle a rédigé tout un livre sur ce seul sujet ! Alors loin de moi l’idée de penser pouvoir faire mieux en qq phrases !
      Oui le sujet est complexe … et nécessite de rester informée des dernières nouveautés

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *